Un Richard III de fête foraine

illustrationsNous avons eu l’occasion d’assister à la pièce de théâtre "Richard III, loyaulté me lie" écrite par Shakespeare et mise en scène par jean Lambert Wilde au théâtre de l’Aquarium. Nous y sommes allés dans le cadre de l’accompagnement personnalisé avec pour but l’étude de la scénographie (en lien avec nos cours d’arts appliqués) et celle de la tragédie (en lien avec nos cours de français).

Cette pièce parle d’un homme avide de pouvoir qui va tout mettre en œuvre pour monter sur le trône, usant des moyens les plus retors et allant jusqu’au meurtre pour monter sur le trône. 

La pièce est mise en scène cette fois-ci avec beaucoup d’audace. Elle est riche en personnages et pourtant le metteur en scène a fait le choix dangereux mais intéressant de ne la jouer qu’avec deux acteurs dont lui. Il incarne Richard III et une autre actrice joue quasiment tous les autres personnages, hommes compris. J’ai été particulièrement surprise par le jeu de l’actrice que j’ai trouvée formidable. Bien qu’elle joue plus de quarante rôles, on arrive à distinguer les différents personnages grâce à ses changements de voix, d’attitudes et de costumes.

Nous avons une réinterprétation de la pièce grâce à une scénographie bien particulière, mise au goût du jour, rappelant le cirque ou les fêtes foraines. C’est une façon comique de représenter la pièce, en opposition avec les horreurs qu’elle décrit. Le petit nombre d’acteurs est compensé par des jeux de lumière et de son, des mannequins et des barbes à papa. Changer une pièce morbide en foire haute en couleurs est un autre choix qui donne à cette adaptation son originalité.

J’ai beaucoup apprécié les interactions que nous, le public, avons pu avoir avec les acteurs : certains spectateurs ont été invités sur scène ; les acteurs sont montés dans les gradins. Cela donnait un effet de proximité.

La variété des costumes et des effets, avec un Richard III habillé en Pierrot et un décor magnifique, a transformé cette pièce tout en gardant la beauté de la langue de Shakespeare.
Je pense que cette pièce est intéressante à voir car elle tranche beaucoup avec certaines représentations théâtrales plus figuratives. Mais je la conseillerais à des personnes étant au minimum lycéennes car elle est compliquée à comprendre.

Mots-clés: STD2A, Projets, Théâtre

Imprimer E-mail

S'abonner à notre Newsletter