Une résidence artistique au lycée

residenceCette année scolaire est marquée par les interventions d’une Résidence artistique animées par  les rencontres chorégraphiques de Bagnolet. Cette résidence croise des enjeux scolaires et pédagogiques avec des enjeux artistiques et culturels entre différentes spécialités du lycée : CAP EVL ; le Bac pro ARCU ; le Bac Pro Métiers d’art MARVI ; le Bac STD2A.

Cet projet va permettre aux élèves :

  • de découvrir une discipline artistique peu ou pas connue ; la danse contemporaine ;
  • de s'investir dans un projet transdisciplinaire mêlant texte, musique, danse et scénographie (création lumière) ;
  • de découvrir et participer à un processus de création et de se confronter aux œuvres à l'occasion des sorties dans le cadre du parcours de spectateur.

La résidence a également vocation à rayonner sur l'ensemble de l'établissement, ce qui induit des objectifs spécifiques au sein de la vie du lycée, favoriser le dialogue inter-niveaux au sein d'une même filière, favoriser le dialogue entre les filières d'un même établissement et lutter contre le décrochage scolaire. Elle s'articule autour de la création "Nos féroces" de Séverine Rième qui sera programmée dans le cadre de l'édition 2017 du festival des Rencontres chorégraphiques internationales de Seine-Saint-Denis. Nos féroces est la mise en scène d'extraits choisis de Cahier d'un retour au pays natal de l'écrivain Aimé Césaire, transmis par la voix, la musique live et la danse. Séverine Rième souhaite affirmer la spécificité et la densité de chacun de ces langages artistiques pour tenter de révéler l'imbrication des registres de l'écriture de Césaire, dans ses dimensions poétique, politique et physique.

Ainsi, la compagnie est intervenue pour un impromptu inaugural le 7 novembre dernier dans le Hall du lycée où la danse et les mots se sont entremêlés pour éveiller le regard des élèves à la danse libre. Ensuite, un Workshop a permis de réunir la classe de STD2A et les Marvi autour d’une thématique commune : le lien. Les élèves du CAP EVL ont développé le rapport entre la posture et la parole nécessaire dans leurs futurs métier. Le professeur Documentaliste Nouara Immoula et les différents professeurs d’EPS Raphaël Illmann, Morgan Coq et Denis Triolaire et d’atelier Jalal Saber, Corinne Sihl, Philippe Lesaint, François Couturier, Anne-valerie Bernus et Jessica Lama s’inscrivent avec implication dans ce projet.

Les interventions se poursuivront toute cette année et viendront déplacer le regard sur les démarches créatives et les postures afin d’intégrer nos élèves dans notre société artistique et contemporaine.

Mots-clés: STD2A, Marvi, ARCU, Projets, CAP EVL, Résidence artistique

Imprimer E-mail